•  Tour Montparnasse

     

     

    Imaginez une ville vue du haut d’une tour, où il même possible d’observer ce qu’il se passe à l’entrée du gratte-ciel. Imaginez votre corps, quasiment à l’horizontal, à plusieurs centaines de mètres du sol, séparé uniquement par une vitre. Cette expérience vertigineuse porte un nom: Tilt.

     

    Tour Montparnasse

    O secours !!!!

     

    Installée au printemps 2014, au 94ème étage du John Hancock Center à Chicago, cette attraction est la réalisation de l’opérateur touristique français, Montparnasse 56. Ce groupe spécialisé dans l'exploitation d’observatoires, et propriétaire depuis 1973 du 56ème étage de la Tour Montparnasse, poursuit son déploiement international. Egalement à la tête de l’observatoire de la tour de télévision de Berlin depuis 1993, le groupe - aux 45 millions de chiffre d’affaires l’an dernier – a annoncé ce mardi qu'il allait inaugurer cet été son quatrième site panoramique, au 57ème étage du One Liberty Place à Philadelphie. Avec en point d’orgue, son attraction phare.

     

    Egalement baptisé «fenêtres à bascule» ou «balcon basculant», c’est selon, Tilt «est une nouvelle expérience touristique qui offre une vision globale et donne au public les clefs de la ville», a expliqué ce mardi Patrick Abisseror, directeur général du groupe Montparnasse 56, en conférence de presse. Alors, pourquoi pas à Paris?  

     

    «Ce serait un moyen de rajeunir notre public»

     

    «Nous avons envie d’apporter cette attraction à Paris et nous aimerions l’intégrer à la Tour Montparnasse», a-t-il affirmé. «Cela correspond à l’idée que nous nous faisons de l’observatoire des années 2020-2025. Et ce serait un moyen de rajeunir notre public», a-t-il ajouté, avant de préciser que si «ce n’est pas une priorité», «cette idée» reste toutefois «un objectif» pouvant s’inscrire et être proposé dans le projet de revalorisation de la Tour Montparnasse.

     

     

    >> Paris en 2050: L'âge d'or des grandes tours vertes? Lire l'article

     

     

     

    Car la fameuse tour du 15ème arrondissement et son quartier vont évoluer ces prochaines années. Celle-ci devrait être «plus performante, énergétique et esthétique», énumère Patrick Abisseror. Notamment grâce à cette revalorisation, en cours de réflexion, mais qui pourrait débuter à l’horizon 2018, selon le groupe. Dans ce contexte, «notre balcon basculant peut être envisagé en 2020. «Mais cela peut prendre du temps et nous ne sommes pas les seuls à décider», note-t-il.

     

    En effet, si le groupe est propriétaire des murs du 56ème étage, la façade fait partie de la copropriété du gratte-ciel, l’EITMM (Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse). Selon nos informations,  ces derniers étudient actuellement le projet de revalorisation dans sa globalité. Contactés, ils n’étaient toutefois pas en mesure d’apporter des informations sur un projet, Tilt, en tant que tel.

     

    Tour Montparnasse

     

    hé bien ce ne sera pas une attraction pour moi !!! j'ai déjà du mal à monter dans l'ascenseur ! ptdrrrr

    avis aux amateurs de sensations fortes !

    Bonne semaine les amis.. on va mettre la petite laine, ça redégringole .. on nous annonce une baisse des températures.. ouin ouin ... gros bizou à tous FLO


    9 commentaires
  • Paris: Des poules dans le jardin de l'Hôtel de Ville au printemps

     

     

    Le jardin de l'Hôtel de Ville de Paris accueillera prochainement un poulailler et un clapier, a affirmé lundi l'adjointe en charge des Espaces verts Pénélope Komitès (PS).

     

    Des poules dans le jardin ouvert au public

     

    Une demi-douzaine d'animaux devraient prendre leur quartier à partir du printemps dans le jardin de 1.600 m2, ouvert au public les week-ends et jours fériés depuis samedi. «Cela s'inscrit dans une démarche plus globale, visant à faire revenir de la nature, de la biodiversité en ville», a expliqué Pénélope Komitès.

     

    Encourager l'agriculture urbaine

     

    Installation de ruches sur les toits, multiplication des potagers et vergers dans les écoles, création de mini-fermes pédagogiques... toutes ces mesures figurent sur la feuille de route de l'adjointe, qui veut aussi développer l'agriculture urbaine, en y dédiant de vastes surfaces. Dans le 18e arrondissement, un toit de 5.000 m2 devrait ainsi accueillir prochainement une ferme urbaine.

    Situé en bordure des quais de Seine, le jardin était jusqu'en 2001 une dépendance des appartements privés des maires de Paris. L'une des premières décisions de l'ancien maire Bertrand Delanoë a été de transformer ces appartements en une crèche et une halte-garderie, auxquelles le jardin est rattaché.

     

    Marrante cette idée, on ira voir les poules de l'Hotel de ville !  elles vont faire des oeufs lol..

    A l'école en maternelle on sensibilise les enfants à faire des plantations, persil, thym, ciboulette, et pendant les récrés ils arrosent.. un par un, c'est marrant, surtout que ce sont des enfants pour la plupart qui n'ont pas de jardin, ça leur plait bien.

    Allez c'est le milieu de la semaine, ça s'est un peu réchauffé, je me suis bien remise de ma chute, eureka.. bon Mercredi à tous et un gros bibi FLO


    10 commentaires
  • accouchement nonne

     

    Hospitalisée pour des douleurs au ventre, une nonne accouche d'un petit garçon

    Il ne s'agit pas d'une opération du Saint-Esprit. Soeur Roxana Rodriguez a été hospitalisée pour des crampes d'estomac, elle a finalement accouché, vendredi 23 janvier, d'un petit garçon de trois kilos et demi relate le Corriere della Sera. L'enfant a été nommée Francesco, comme le pape. Originaire du Salvador, la nonne de 32 ans vivait depuis 2012 dans un couvent aux abords de la ville de Rieti, dans le centre de l'Italie à 60 km à l'Est de Rome. Elle assure ne pas savoir qu'elle attendait un enfant.

    Contrainte de quitter l'ordre

    Dans la presse italienne, la maman ne se sent pas coupable d'avoir succombé à la tentation, elle se réjouit au contraire de ce "cadeau de Dieu" et compte bien garder son fils pour l'élever. Elle raconte avoir désormais "plus l'étoffe d'une mère que d'une religieuse". Roxana Rodriguez va donc devoir retourner à une vie séculière, l'évêque de Rieti demandant à la nonne de quitter l'ordre religieux. Mais des mères présentes dans le même hôpital, ainsi que le maire de la commune, se sont engagés à soutenir la Salvadorienne. L'identité du père reste toujours inconnue.

     

    PTDRRR c'est le bon dieu !


    j'ose pas dire à qui je pense... c'est pas le moment d'en rajouter une couche !

     

    ça s'est réchauffé un peu, il fait moins froid, tant mieux ça m'arrange, je me remets de ma chute, j'ai moins mal..
    une bonne semaine à vous les amis, gros bibi FLO 


    10 commentaires
  • paris 2050

     

     

    Pure utopie ou projet visionnaire? Ce qui est sûr, c'est que l'étude «Paris Smart City 2050» laisse pantois. Elle est signée de l'architecte belge Vincent Callebaut et du cabinet d'ingénieurs Setec bâtiment. Au printemps dernier, ils ont répondu à une demande d'étude de l'Agence de l'écologie urbaine de la ville de Paris et ont été sélectionnés pour plancher sur le Paris de 2050.

     

    paris 2050

     

    >> Découvrez les huit prototypes de l'étude Paris Smart City 2050 dans notre diaporama

     

     

     

    La consigne? «Proposer des prototypes de tours à énergie positive prenant en compte les contraintes futures de Paris», explique Vincent Callebaut. Et en 2050, ces contraintes seront le manque de place, toujours et encore, mais aussi des dérèglements climatiques augmentant les risques d'inondations et de canicules. «Il nous a fallu respecter le plan climat 2050, résume Vincent Callebaut. Un plan qui ambitionne de réduire de 75% les émissions de gaz à effet de serre.»

     

    paris 2050

     

     

     

    La tour Montparnasse en Central Park vertical

     

    Vincent Callebaut et Setec bâtiment ont travaillé quatre mois avant de rendre leur copie en septembre. Le Journal du Dimanche en a donné un aperçu dans sa dernière édition. Il en ressort huit prototypes de tours à des endroits stratégiques de la capitale. A l'image de ces «Mountains Towers», des tours de logements apposés sur le toit des immeubles de l'historique rue de Rivoli. La tour Montparnasse, elle, deviendrait «un prolongement du parc du Luxembourg, raconte l'architecte. L'idée serait d'en faire un Central Park vertical de 58 étages. Une sorte de parc public étagé. Les Parisiens y accéderaient par une promenade en colimaçon.»

     

    paris 2050

     

    Pêle-mêle, l'étude imagine aussi deux ponts habités aux portes est et ouest de Paris, un corridor écologique à la place de la petite ceinture , des maisons individuelles, en forme d'alcôves hexagonales, sur le toit des fameux Habitats bon marché (HBM) et même des champs à cultiver aux étages des immeubles.

     

     

    paris 2050

     

     

    Grande hauteur, énergie positive et ramenant l'agriculture en ville

     

    A chaque fois, dans les huit projets, on a à faire à des immeubles de grandes hauteurs. «Nous envisageons des immeubles de logements de 120 mètres de haut», explique Vincent Callebaut. Ces tours ont aussi en commun d'être multifonctionnelles, à énergie positive et végétalisé. «Nous avons réfléchi également à des façons de réintroduire des formes d'agricultures en ville», indique l'architecte. Les balcons potagers et les vergers communautaires dotent très souvent ces huit prototypes.

     

    De la prospective, mais pas coupée de la réalité

     

    «On est bien sûr dans de la prospective, répond Vincent Callebaut. Mais les huit prototypes ont été imaginés à partir de technologies existantes ou en cours d'étude dans les laboratoires.» De son côté, la mairie de Paris tempère la portée de cette étude. «Paris smart city 2050», dépassent de loin l'objet de l'étude actuellement menée par l’agence de l’écologie urbaine, indique-t-on à la mairie. Etude qui n'est d'ailleurs pas encore finalisée.»

     

    paris 2050

     

    «Elle ne nous a pas encore été portée à la connaissance des élus, ajoute aussi Jean-Louis Missika, adjoint d'Anne Hidalgo en charge de l'urbanisme. Les immeubles de grandes hauteurs ne sont pas la seule perspective d'avenir à Paris. Je crois par exemple aussi à la valorisation de notre sous-sol.»

    Reste à savoir ce que pense le public parisien. La dernière polémique autour de la tour Triangle tend à dire qu'il ne sera pas facile à convaincre.

     

    paris 2050

     

    ça vous plait ????

    c'est différent hein ... mais pas si mal que ça, très futuriste, en 2050 j'aurai 90 ans (si je suis encore de ce monde) je ne sais pas si j'aurai le loisir de voir tout cela... en tout cas ça ne me déplairait pas ! bien que ce soit des tours ! mais comme nous sommes de plus en plus nombreux faut bien trouver une solution !

     

    Paris en 2050: L'âge d'or des grandes tours vertes?

     

    Très bon week-end les amis.. pas de neige ni verglas sur Paris, cela ne m'a pas évité de louper un trottoir et de faire une chute ! Les 4 fers en l'air !!!!

    dieu merci, sans gravité... mais quelle frayeur, et j'ai mal partout .. enfin rien de cassé, c'est le principal..

    Me suis reposée samedi après midi, car cela m'avait tout de même ébranlée ! 

    J'ai fait une galette, on la mange avec maman dimanche après midi, biz à tous FLO


    12 commentaires
  • SHEILA valise

    sheila sur la valise qui nous glisse un message.. "je veux partir avec vous" !!!
    c'etait lorsque nous passions l'été au pavillon et que nous l'emmenions !!!

     

     

     

    On n'aime pas le laisser tout seul, abandonné sur le canapé avec son bol de croquettes et sa coupelle d'eau. Le chat a lui aussi le droit de prendre des vacances. Mais l'affaire ne s'improvise pas, certaines conditions doivent être respectées.

    Dans l'avion

    chat avionSelon les pays de départ et d'arrivée, les règles de transport ne sont pas les mêmes. Certaines destinations vont jusqu'à interdire le transport d'animaux. Dans le cas où il est possible, il faut signaler sa présence dès la réservation pour savoir s'il peut venir en cabine ou s'il devra embarquer dans la soute. Dans le premier cas, le chat doit respecter plusieurs règles, et souvent peser moins de 5 kg. Pour se déplacer dans l'Union Européenne, il doit avoir tous ses vaccins à jour, posséder un passeport européen et être identifié par une puce électronique. Bien évidemment, il ne pourra pas dormir au creux de votre épaule durant le vol mais dans un sac ou une caisse de transport. Et ne croyez pas que le voyage est offert ! Chez Air France par exemple, le voyage en France métropolitaine coûte 20 euros. Pour l'Europe et l'Afrique, la cabine coûte 55 euros et la soute 75 euros.

     

    Dans le train

     

    Les conditions à respecter lorsqu'on voyage avec son chatLe matou est le bienvenu à bord de tous les trains de la SNCF. Mais, même s'il ne disposera pas de siège, il faut tout de même lui acheter un billet. S'il pèse moins de 6 kg, le tarif est de 7 euros à bord des TGV, Intercités et TER. De plus, il doit impérativement rester dans ses quartiers, à savoir un sac ou un panier de 45 cm x 30 cm x 25 cm au maximum. En revanche, si c'est un bon vivant de plus de 6 kg, son voyage coûte 50% du prix du billet plein tarif.

     

    En voiture

     

    Les conditions à respecter lorsqu'on voyage avec son chatVous êtes le seul maitre à bord. La loi n'impose pas de conditions spécifiques pour le voyage des chats dans une voiture, en revanche, certains conseils sont bons à prendre. Il est recommandé de le laisser dans son sac de transport (même si on a désespérément envie de le câliner), ceinturé à l'arrière. On assure ainsi votre sécurité mais aussi la sienne. On oublie la place dans le coffre sous peine de déclenchement de claustrophobie ou d'asphyxie. S'il fait chaud, une toile de couleur clair posée (et humidifiée) sur le sac permet de conserver sa fraicheur. Pour éviter que les sièges de votre voiture soient parfumés à vie à l'urine, il suffit de placer une alèse absorbante dans la caisse de transport. Il faut également lui donner à manger au moins trois heures avant de partir, cela limitera l'effet « mal des transports ». Et pensez que si les pauses sont bénéfiques pour l'être humain, elles le sont aussi pour votre animal.

     

    En bateau

     

    Les conditions à respecter lorsqu'on voyage avec son chatIl n'est pas sûr que Minou apprécie beaucoup les croisières... Il y a d'ailleurs peu de compagnies qui acceptent les animaux et chacune d'entre elles imposent ses propres conditions. Nous vous conseillons donc de la contacter dès la réservation des billets. Comme dans l'avion, il faudra un carnet de santé avec les vaccinations à jour. Si vous voyagez avec un véhicule, il est possible que l'animal doive y rester durant le trajet. Autrement, certains bateaux sont équipés d'un chenil.

     

    A emporter avec vous

     

    Les conditions à respecter lorsqu'on voyage avec son chatComme les enfants ont besoin de leur doudou, les chats ont besoin d'être rassurés par un environnement connu. Il est donc recommandé d'emporter avec lui quelques-unes de ses affaires : son panier, son bol fétiche, ses jouets... Il peut s'avérer utile de se procurer les coordonnées du vétérinaire le plus proche du lieu de vacances. On prend bien évidemment de l'eau et de la nourriture (mais sans le nourrir dans la voiture, à moins d'aimer les régurgitations). La trousse de secours est un classique. Quant au collier, il est plus utile qu'il soit accompagné d'une médaille avec les coordonnées du maitre, surtout si le chat a l'âme vagabonde...

    Mais si vous jugez que vous avez plus besoin de passer vos vacances avec lui que le contraire, renseignez-vous auprès de votre voisin, il n'a peut-être pas prévu de partir... Autrement, il existe beaucoup d'instituts qui se feront un plaisir de vous le garder, moyennant finance. Pour les petits budgets, des plateformes internet sont spécialisés dans le cat-sitting. Elles mettent en relation les deux parties. Il ne reste qu'à trouver quelqu'un qui propose ses services à côté de chez vous.

     

    hé bien ça a rudement augmenté les prix de l'avion pour les animaux !!! quand j'ai ramené sheila de majorque, j'avais payé 50 FRANCS , à peine 10 euros pour faire palma-paris...

    bon moi le problème ne se pose pas, je ne pars plus en vacances, sheila a trop de soins à faire, entre son diabète, son épilepsie, et ses problèmes rénaux.. mais avec ses traitements, elle s'en sort pas trop mal, j'espère la garder encore un bon moment.. j'ai tellement eu peur de la perdre !

     

     

     

    sheila voilier

     

    bon c'est quand qu'on se tire à Majorque ???

    cap à "sa calobra" .....

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique