• La Russie paye le sapin du parvis de Notre-Dame de Paris

     

    bonne semaine à tous....

     

    L'Eglise catholique n'a plus de sous. A tel point que la Russie est venue à sa rescousse pour payer le sapin du parvis de Notre-Dame de Paris, selon Le Monde et Le Figaro, lundi 24 novembre. Et ce malgré les tensions entre Paris et Moscou au sujet du conflit en Ukraine.

    "Cette année, pour la première fois dans l'histoire de Paris, l'arbre de Noël est venu de Russie", s'est enorgueilli Alexandre Orlov, l'ambassadeur russe. Une plaque a été posée au pied du sapin pour remercier le généreux ambassadeur.

    "Nous n'étions pas en mesure de payer cette année"

    Interrogé par les deux quotidiens, Patrick Jacquin, le recteur-archiprêtre de la cathédrale, explique que la facture était devenue trop lourde. Le devis grimpait à "80 000 euros". "

    Nous avons avisé nos fidèles de ce nécessaire appel à contribution dans une lettre interne. Nous n'étions pas en mesure de payer cette année."

    Il a fallu chercher "de nouveaux financements" et la quête s'est dirigée vers "des ambassades étrangères". D'ailleurs, pour la prochaine fois, l'Autriche et l'Ukraine ont déjà été contactées. En attendant, la Russie a fait déposer l'arbre de 25 mètres (coupé en Russie) en plein Paris, et qu'importe si cela déplaît à certains : Mgr Jacquin affirme ne pas s'intéresser aux "jeux politiques". L'ambassade, elle, avait pris soin de convoquer les correspondants russes à Paris pour un bon coup de pub.

     

    sapin notre dame

     

    on dirait que les temps sont durs pour tout le monde hein ! les russes nous font cadeaux d'un sapin, esperons que le froid ne soit pas à la hauteur du cadeau !!! je préfère un hiver doux !!!

    bonne semaine à tous, et bizou FLO


    9 commentaires
  • Le Beaujolais nouveau

    tchin, tchin.... faîtes un voeu !

     

    Ce soir à minuit, les premiers tonneaux de la cuvée 2014 du "Beaujolais nouveau", seront percés à Beaujeu (69), capitale du Beaujolais, donnant ainsi le départ de la dégustation dans le monde entier.

    Grâce au décalage horaire, les Japonais, plus grands fans du Beaujolais à l'étranger, seront les premiers dans la journée à le goûter à 16h heure française.

    L'an dernier, le pays a importé 59.183 hectolitres, soit 7,9 millions de bouteilles, loin devant les États-Unis, 1,8 million de bouteilles, et l'Allemagne, qui complète le podium avec 730.000 bouteilles.

    Certains producteurs se mettent d'ailleurs à l'heure japonaise: "On fêtera le Beaujolais nouveau sur Skype avec nos clients japonais", sourit Claire Chasselay, 30 ans, productrice de vin bio à Châtillon d'Azergues, dans le sud du Beaujolais, avec son frère et ses parents.

    Pour ces vignerons dont les clients vont du "bouchon" lyonnais aux restaurants étoilés, l'export représente 40% des ventes.

    Et le célèbre vin primeur n'y est pas pour rien: "Nos clients japonais nous ont connu grâce au Beaujolais nouveau. Maintenant ils achètent toute notre gamme au long de l'année", explique Claire.

    "Et la pizza, cette année, quel goût elle a ?"

    Ne demandez pas à l'enthousiaste vigneronne quel goût aura le Beaujolais nouveau cette année: "Et la pizza, cette année, quel goût elle a ?" ironise-t-elle. "Il y a 2.000 vignerons dans le Beaujolais, tous des petites structures, qui font tous un vin différent".

     

    Le Beaujolais nouveau,

     

    De même pour le goût de banane, symbole d'une époque de production massive du Beaujolais primeur, ou la quantité l'emportait sur la qualité. "C'est un arôme qui peut se trouver naturellement dans le vin", justifie Mélina Condy, de l'inter-beaujolais. "Mais pour le Beaujolais, c'était dû à une levure ajoutée qui avait comme effet secondaire ce goût. Elle n'est plus utilisée aujourd'hui."

    Restent le fruit et la légèreté, mais là aussi, tout dépend des goûts du vigneron: "Nous, on fait deux types de primeurs, indique Fabien Chasselay, le jeune frère en charge de la vinification. Le premier est tout en fruit, en souplesse. Il macère 6 à 8 jours en grappes entières (selon la méthode beaujolaise, ndlr). Et le second, qui a plus de volume, de tanin, suit une vinification de type vin de garde: égrappé à 50%, pendant 12 à 15 jours".

    Pour cette seconde cuvée, la seule différence avec un vin de garde est la durée de l'élevage en fût. "Le Beaujolais nouveau, c'est un vin mal élevé, tout jeune, fougueux!", décrit le vigneron. "On a la même cuvée qui reste un an en fût: le résultat est très différent en termes de volume, de puissance. Les tanins du bois apportent beaucoup au vin."

    Soirées Beaujolais de Tokyo à New-York

    Le revers de la médaille, c'est qu'il est d'autant plus délicat à réussir: "C'est le plus difficile, mais c'est tellement agréable à faire", s'enthousiasme Fabien. "Si vous décuvez trop tôt ou trop tard, il n'y a pas d’élevage derrière pour corriger. C’est pour ça qu’il a été autant saccagé", soupire le grand gaillard.

    N'empêche, bon an mal an, le Beaujolais nouveau s'est fait une place dans l'agenda des bistrots et restaurants du monde entier. Le négociant George Duboeuf, créateur de l'événement "Beaujolais nouveau" en 1967, mais symbole de ses excès, a d'ailleurs choisi New-York pour organiser une soirée de lancement en présence de son fils, Franck Duboeuf.

    A Pékin, expatriés et Chinois pourront goûter le millésime 2014 accompagné d'un autre incontournable de la gastronomie française: le fromage. Des bleus ou des "façon camemberts", fabriqués par un jeune fromager chinois qui a appris le métier en France.

    Quant aux plus motivés, ils se retrouveront à Beaujeu, pour fêter les Sarmentelles, qui attire chaque année une foule d'amateurs parmi laquelle on retrouve des Japonais, des Américains ou des Européens conquis par le vin léger du Beaujolais.

     

    montage chichi

     

    A la vôtre mes amis.. le beaujolais nouveau est arrivé !!! ...

    on en achète plus, mais fut un temps, tout était bon pour fêter ça !!! souvenirs des années 80 ou l'on se retrouvait au bistrot pour déguster le fameux beaujolais !!!  c'etait les folles années, où on brûlait la vie par les deux bouts... après le boulot, dégustation du beaujolais, ensuite un bon resto, et pour digérer tout ça , discothèque jusqu'au bout de la nuit, avec la bouteille de champagne !!! on a bien fait d'en profiter hein ! maintenant c'est régime sec à tout niveau lol.. et ce que l'on nous annonce aux infos, n'a rien de réjouissant !!! c'est pas demain que notre pouvoir d'achat va augmenter lol.. mieux vaut en rire.. et vivre de nos souvenirs !!!

    Bon Vendredi à tous et gros bibi, dernier jour de taf, ensuite le w.end où le soleil devrait revenir nous voir ! il nous manque ! et il ne fait pas chaud ... que 10° glagla, le matin... je vous bizoute FLO


    9 commentaires
  • lunettes

     

    Le remboursement des lunettes encadré, sans garantie sur une baisse des prix

     

    Le remboursement des lunettes ne pourra bientôt pas dépasser 470 euros pour des verres simples, un encadrement voulu par le gouvernement pour freiner la "spirale inflationniste" sur la santé et applicable au plus tard fin 2017.

    Attendu depuis des semaines, le décret fixant des plafonds et des planchers de remboursements est enfin paru mercredi au Journal officiel.

    De 50 euros minimum à 470 euros maximum pour des lunettes à verres simples. Le plafond pour les montures est de 150 euros. Du coup, si la monture coûte 150 euros, les verres simples pourront être pris en charge jusqu'à 320 euros.

    Pour les verres complexes, le remboursement plancher est fixé à 200 euros, 750 euros pour le plafond (850 euros les verres très complexes).

    La garantie s'applique par période de deux ans, un an pour les enfants et pour tout renouvellement de lunettes dû à une évolution de la vue.

    Les complémentaires devront s'acquitter de ces nouvelles règles pour être éligibles au label "contrats responsables et solidaires" et bénéficier de la fiscalité allégée qui l'accompagne. Proposer une couverture allant au-delà de ces plafonds reviendra pour les complémentaires à perdre ces avantages.

    Cela vaudra aussi pour leur prise en charge des dépassements d'honoraires de certains médecins. A compter de 2017, elle sera limitée à 100% du tarif Sécu, soit 56 euros maximum pour une consultation spécialiste, dont le tarif de base est de 28 euros. L'objectif est d'inciter les médecins à réduire le tarif de leur consultation.

    Autre nouveauté, ces contrats couvriront obligatoirement l'intégralité du forfait journalier hospitalier, et ce sans limitation de durée. Ce forfait représente la participation du patient aux frais d'hébergement et d'entretien liés à son hospitalisation et n'est pas remboursé par la Sécu. Cures thermales, certains médicaments ou encore l'homéopathie sont toutefois exclus de ces remboursements automatiques.

    Ces nouvelles règles s'appliqueront à tout nouveau contrat souscrit à partir du 1er avril 2015. Pour les autres contrats, cela s'étalera dans le temps au gré des renouvellements de contrat, avec toutefois comme date butoir le 31 décembre 2017.

    "L'effet sera nul"

    "Les prix pratiqués en matière d’optique sont de plus en plus élevés, et plus les complémentaires remboursent, plus les prix augmentent", expliquait en juin le ministère de la Santé qui entend "casser cette spirale inflationniste en plafonnant ce que peuvent rembourser les complémentaires".

    "Cela paraît intéressant sur le papier", commente le Collectif interassociatif sur la santé. Mais "l'effet sera nul" avec à la clé le "risque que l'usager perde tout": les dépassements d'honoraires ne baisseront pas et "en plus il devra payer une surcomplémentaire pour que le reste à charge soit remboursé", craint le Ciss.

    lunettesConstat partagé par Etienne Caniard, président de la Mutualité française (quasi totalité des mutuelles). Le niveau de plafonds pour l'optique "nous paraît bien supérieur aux prix qu'on peut observer aujourd'hui, et cela risque d’apparaître plus comme "un niveau normal que comme une contrainte", explique-t-il à l'AFP.

    Non seulement le prix des lunettes ne baissera pas, mais pire, les contraintes nouvelles vont augmenter le prix des mutuelles, "de l'ordre de 1% du coût des contrats", prévient M. Caniard. "Cela va provoquer un effet d'éviction d'une partie de la population."

    Cela pénalisera aussi "les gens qui n'ont plus les moyens de se payer un contrat complet et souscrivent déjà à des contrats partiels", ne couvrant par exemple que les frais hospitaliers, et "dont le coût va augmenter aussi car ils sont considérés comme non responsables".

    Des effets possibles donc aux antipodes de l'ambition de la réforme des complémentaires, inscrite dans le budget de la Sécu 2014: généraliser l'accès à une complémentaire de qualité.

    Des décrets déjà parus prévoient d'améliorer la qualité des contrats offerts aux bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé (ACS). Un autre, toujours attendu, doit préciser le contenu des contrats collectifs, qui seront généralisés au 1er janvier 2016 en entreprise.

     

    sheila sapin

     

    Allez on va encore y laisser des plumes c'est moi qui vous le dit ! ils sont en train de tout réformer, et à chaque fois ça nous coûte plus cher ! le pire c'est qu'on y passe tous ... car passé un certain âge on voit moins clair !!!

    Journée de brouillard en région parisienne, on a fait un tour au centre commercial avec maman, on avait des achats à faire + les courses alimentaires, pas encore vu la journée passer, remarquez c'est bien, j'ai pas le temps de m'ennuyer ! lol.. allez une bonne fin de semaine à tous, et un gros bibi, FLO

     

    bonne fin de semaine et gardons nos yeux !

     

     


    6 commentaires
  • miss france 2015

    Miss France 2015 : en maillots, les Miss font monter la température en République Dominicaine !

    Les 33 Miss régionales se sont envolées pour un petit paradis sur Terre, la République Dominicaine, pour se préparer à l’élection de Miss France qui aura lieu à Orléans, le 6 décembre prochain.

     

    J'adore ce truc là, je fais mes pronostics, j'ai le papier et le crayon à la main ptdrrr..  je ne suis pas toujours pour celle de ma région, car des fois sont pas jobardes.. bon la mienne n'a pas l'air mal, (pour ceux qui aiment les blondes) mon fiston lui n'aime que les brunes elle ne va pas lui plaire lol... en tout cas elle n'a pas l'air bête ! déjà ça !!!!

     

    Margaux Savarit a seulement échoué à deux questions sur les quarante du test. Quarante questions sur l'actualité, la politique, la mode, la télévision, les maths ou l'histoire géographie.

    Les résultats de ce test seront pris en compte par le jury Miss France pour sélectionner les douze finalistes du concours qui aura lieu le 6 décembre au Zénith d'Orléans.

    L'an dernier, c'est Laura Strubel, Miss Alsace, qui avait obtenu la meilleure note à ce test. La jeune femme avait réussi à faire partie des douze demi-finalistes.

     

    miss ile de france

    voilà, vous la trouvez comment ????

    on verra tout ça le 6 décembre !

     

    bonne semaine à tous ....

     

    J'ai démarré la semaine sur les chapeaux de roues ! pas mal d'absents à l'école (instits malades) dont ma directrice qui a chopé une méga angine (n'est jamais malade, mais là c'est costaud) donc j'ai eu un lundi mémorable, mais m'en suis pas trop mal sortie.. et mardi c'etait plus cool, ouf, bien qu'il a fallu que la photocopieuse tombe en panne dans l'après midi ! le dépanneur arrivera jeudi matin première heure ! je ne vous dis pas la cata !!!

    c'est mercredi, et le mercredi c'est les courses avec maman, pas mal de choses à faire pour moi aussi, donc peu à la maison, vous souhaite une très bonne journée, et vous fais un gros bibi a + sur vos blogs.. je passerai dans la soirée, je vous embrasse FLO

     

    bonne semaine à tous ....et la température monte !

     

    m'en fiche c'est moi la plus belle NA !!!

    je suis miss majorque-chat à vie ! lol..

     


    7 commentaires
  • l'école est finie... et blabla du jour

     

    un petit tour à la balnéo me fera le + gd bien...  

     

     

     BON MERCREDI A TOUS...  

     

     

    L'école est finie... ça y est je suis en vacances..

    dur dur la dernière journée mais bon c'est fait.  

    Comme sheila va mieux et que je vais moins chez le véto, je reprends ma balnéo, pas longtemps car le 20 juillet mon kiné ferme la boutique jusqu'à la fin août dommage ça me faisait tellement de bien !!! enfin je reprendrai en septembre, vu que nous ne travaillons pas le mercredi, à l'école c'est le samedi matin qui a été retenu, (moins de frais engagés pour la commune) par contre les parents qui travaillent tirent la tronche !!!   

    Le temps est mitigé, beaucoup d'averses, espérons que le beau soleil va revenir..

    vous souhaite une bonne semaine, je passe vous voir sur vos blogs respectifs.. gros bibi FLO.
     

    Une collision évitée de justesse ?

     

     

    l'école est finie... et blabla du jour

     

     

    maman ça fait peur surtout quand on flippe comme moi en avion !   

     

     

    7 juillet 2014 - L'image est impressionnante. Samedi matin, un Airbus à destination de Buenos Aires s'engage sur une piste de l'aéroport de Barcelone au moment même où un Boeing en provenance de Moscou s'apprête à y atterrir... Au dernier instant, le pilote du Boeing a remis les gaz pour reprendre de l'altitude et éviter la collision.

     

    L'incident a été immortalisé par un amateur d'aviation espagnol qui a mis en ligne les images ( voir la vidéo).

     

    Mais selon les responsables de l'aéroport, il n'y a eu en réalité aucun risque d'accident et "seule la perspective rendrait ses images impressionnantes". D'après l'AENA, l'organisme espagnol en charge de la gestion des aéroports, les avions étaient en réalité à 2 km l'un de l'autre et donc il n'y avait pas de danger. D'ailleurs, aucun incident n'aurait été signalé ni au niveau de la tour de contrôle, ni de la part des pilotes.

     

     

     

    hé bien ça doit arriver souvent ce genre de truc, et on ne nous le dit pas !!! ...impressionnant !

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique